Accueil | photos 20M | Béjart bio | Diaghilev et Nijinsky | Nijinsky bio | Sacre du Printemps résumé Sacre du Printemps résumé long |Stravinsky citations Citations

 

Vaslav Nijinsky


Chorégraphe russe Né à Kiev le 12 mars 1889, décédé à Londres, Angleterre le 08 avril 1950

Fils d’un couple de danseurs polonais, Vaslav Nijinsky est, dès son plus jeune âge, doté d’un don exceptionnel pour la danse. Il est admis à l’Ecole impériale de ballet de Saint-Pétersbourg, dont la réputation est d’être l’école la plus prestigieuse de son siècle. Dès l’âge de 18 ans, il entre dans le corps de ballet de l’Ecole impériale. Il est déjà considéré comme l’un des plus grands danseurs du monde. Nijinsky rencontre Diaguilev, la célèbre période des Ballets russes commence. Diaguilev organise une tournée de ballets en France avec comme étoiles Anna Pavlova, Tamara Karsavina et Vaslav Nijinsky. Il danse plusieurs chorégraphies de Michel Fokine comme ‘Les Sylphides’, ‘Cléôpatre’.

L’Année suivante, il danse dans ‘Shéhérazade’, ‘Giselle’, ‘Le Spectre de la rose’. Le succès est immense dans toute l’Europe. En 1911, Nijinsky quitte le Théâtre impérial et se consacre à Diaguilev, qu’il ne quitte plus. Nijinsky devient chorégraphe. Il crée ‘L’ Après-midi d’un faune’ sur un poème de Mallarmé

C’est un véritable scandale, le public est choqué par l’érotisme affiché mais de nombreux intellectuels et artistes comme Rodin défendent le chorégraphe. Il crée plusieurs autres chorégraphies comme ‘Le Sacre du printemps’ sur une partition d’Igor Stravinsky, présentée au théâtre des Champs-Elysées le 29 mai 1913. C’est encore un scandale, c’est la violence primitive qui choque le public. Cette bataille marque l’histoire de l’art moderne. La troupe des ballets russes part en tournée en Amérique du Sud, Nijinsky retrouve son ami Romala de Pulszky qu’il épouse. Diaguilev est hors de lui et rompt le contrat avec Nijinsky. Après quelques chorégraphies, il s’installe avec sa famille en Suisse. Il danse une dernière fois à Saint-Moritz avant de sombrer dans la folie. Considéré comme le père de la danse contemporaine, Nijinsky est l’un des danseurs les plus talentueux de l’histoire de la danse.

Le sacre du printemps

Dès 1912, Diaghilev fait appel à des musiciens occidentaux: Ravel pour Daphnis et Chloé , Debussy pour L’Après-Midi d’un faune sur un poème de Mallarmé. La chorégraphie de ce ballet est confiée à Nijinski. Pour inventer une danse moderne, le danseur se tourne vers l’Antiquité. L’œuvre apparaît comme une suite d’images statiques, d’une tristesse poignante. De profil, pieds nus, avec des mouvements et des gestes stylisés à l’extrême, les nymphes forment une frise vivante inspirée des vases grecs, mais, couché sur le voile que l’une d’elles abandonne, le faune fait scandale. On lui reproche un geste obscène, et aussi la rupture avec l’académisme. Ramassé, puissant, désarmé, entre deux nymphes insaisissables, Nijinski interprète en fait son propre personnage. Il ne s’engage pas avec moins de violence dans Le Sacre du printemps , réglant sa danse en rêvant à un primitivisme dont bien des artistes partageaient le goût dans la Russie de 1910 autour du peintre Kazimir Malevitch. Le scandale du Sacre n’est pas simplement musical. La chorégraphie y apparaît comme une sauvage « danse de Caraïbes, de Canaques… » On y rampe « à la manière des phoques », disent les chroniqueurs, et ils traitent de dément le chorégraphe, qui aspire à la modernité et qui sombrera dans la folie.

Sur le plan chorégraphique comme sur le plan musical, Le Sacre du printemps occupe une place comparable à celle des Demoiselles d’Avignon de Pablo Picasso en peinture. Là encore, sous le prétexte d’une reconstitution archéologique de danses antiques, Nijinski a rompu avec la conception académique de la grâce. À la position ouverte il oppose la position rentrée: la pointe des pieds en dedans. Au buste droit il substitue le corps courbé vers la terre. Tourbillon de rouge et de blanc sur le fond vert du décor, Le Sacre du printemps est un manifeste d’énergie brutale.

 

Sacre plan - Sacre résumé - Nijinsky biographie - Béjart biographie
Voir Debussy : Prelude à l'après midi d'un Faune