Accueil | photos 20M |

 

Igor Stravinsky, les Ballets Russes, le Sacre du Printemps

Igor Stravinsky est né en Russie, près de St Petersbourg, en 1882 ; il est décédé à New York  en 1971. La guerre de 1917 en Russie le prive de tous ses biens. Il s'installe en Suisse, puis en France, et se fait naturaliser français. Puis il émigre aux Etats Unis et obtient la nationalité américaine. Il est un grand compositeur, pianiste, chef d'orchestre.
Au début du 20ème siècle existe une relation privilégiée entre la France et la Russie (cf grand emprunt). Les compositeurs russes sont appréciés en France, et Diaghilev fait connaître la musique française ainsi que les peintres impressionistes en Russie. Diaghilev crée une compagnie de ballets itinérante, les Ballets Russes ; ils arrivent en France en 1911. Les trois premiers ballets de Stravinsky ( l'Oiseau de Feu, Petrouchka et le Sacre) sont écrits pour les Ballets Russes, et présentés en France.
Le Sacre du Printemps est présenté le 29 mai 1913 au Théâtre des Champs Elysées à Paris ; il fait scandale : la musique est très rythmique et ne ressemble pas à la musique russe entendue habituellement ( Tchaïkovsky : Lac des Cygnes, Moussorgsky : Tableaux d'une Exposition ) ; la chorégraphie, organisée par le danseur exceptionnel Nijinsky est habituelle et choque le public ( par exemple il danse avec les pieds rentrés ). La musique, en représentant les " Tableaux de la Russie païenne" ( sous titre du Sacre) , est très rythmique, et "colle bien à la danse".
Après Nijinsky, d'autres chorégraphes du 20ème siècle ont proposé leur version : Maurice Béjart, Pina Bausch.
Dans les extraits visionnés on a pu remarquer :
_ la position "soliste" contre groupe
_ le groupe en ligne face au public
_ le groupe en cercle ( par ex autour de l'elue)
_ le soliste peut rester sur place ou se déplacer sur toute la scène
_ un groupe entier peut reproduire la même chorégraphie (ex danse irlandaise)
_ la musique peut être construite sur 2 phrases alternées, ou évoluer (ballet)
_ les danseurs peuvent être traités en groupes ( hommes/femmes : Sacre version Nijinsky) ou en grand groupe sans distinction ( Sacre version Bausch)
.......... ( voir le cahier)