Accueil | photos 20M |

 

Témoignage de Stravinsky

..En 1913 , une page d'histoire; Stravinsky avec le "Sacre du printemps" signe la vrai naissance du XXe siècle. Diaghilev écoute un passage qui répète et répète les mêmes notes et lâche au compositeur :

_ "Et ça va durer longtemps comme ça ?"
_ Stravinsky: glaçon: "Jusqu'au bout."
Et Nijinsky (un danseur aux sauts extraordinaires) ? il construit une danse du chaos. Les cris du public couvrent la musique. "On ne se moquera pas de moi plus longtemps " s'insurge une princesse . Nijinski, dans les coulisses, hurle les comptes aux danseurs... Diaghilev avait encore raison. "Le Sacre" reste un monument.

Le point, 17.12.2009 ,p 106

 

«  J’ai quitté la salle dès les premières mesures du prélude, qui tout de suite soulevèrent des rires et des moqueries. J’en fus révolté. Ces manifestations, d’abord isolées, devinrent bientôt générales et, provoquant d’autre part des contre-manifestations, se transformèrent très vite en un vacarme épouvantable » écrit Stravinsky
Pendant que Nijinsky en coulisses, debout sur une chaise , criait les indications aux danseurs qui n’entendaient plus l’orchestre, Diaghilev ordonnait aux électriciens d’allumer et d’éteindre les lumières en alternance pour tenter de calmer l’assistance. La polémique à la hauteur du scandale, n’empêche guère Diaghilev à réaliser son entreprise.

La musique comparée à une construction

" Je considère la musique par son essence impuissante à exprimer quoi que ce soit ... Le phénomène de la musique nous est donné à la seule fin d'instituer un ordre dans les choses, y compris et surtout un ordre entre l'homme et le temps. Pour êre réalisé, il exige donc nécessairement et uniquement une construction . La construction faite, l'ordre ateint, tout est dit"

 

Le Scénario du Sacre du Printemps

PROGRAMME : Premier Tableau

Printemps. La terre est couverte de fleurs. La terre est couverte d'herbe. Une grande joie règne sur la terre. Les hommes se livrent à la danse et interrogent l'avenir selon les rites. L'Aïeul de tous les sages prend part lui-même à la glorification du Printemps. On l'amène pour l'unir à la terre abondante et superbe. Chacun piétine la terre avec extase.

Deuxième tableau : Le Sacrifice


Après le jour, après minuit. Sur les collines sont les pierres consacrées. Les adolescentes mènent les jeux mythiques et cherchent la grande voie. On glorifie, on acclame Celle qui fut désignée pour être livrée aux Dieux. On appelle les Aïeux, témoins vénérés. Et les sages aïeux des hommes contemplent le sacrifice. C'est ainsi qu'on sacrifie à Iarilo, le magnifique, le flamboyant. »

" j'ai voulu exprimer dans le Sacre du printemps la sublime montée de la nature qui se renouvelle, le trouble vague  et profond de la puberté universelle, la terreur sacrée devant le soleil de midi"

Citations

"Le Sacre du printemps ou Tableaux de la Russie païenne ballet sur la musique de Stravinsky, et dont la première aura lieu à Paris le 29 mai 1913, sera qualifié de « massacre ». Tout de rythmes bruts, complexes, superposés, d’accords sauvages, de couleurs ivres et tranchées, violente et solaire, la partition nouvelle s’impose comme une renaissance de la musique, de la danse et de la joie, provoquant un chahut qui est resté célèbre. "

"Sa création au théâtre des Champs-Élysées à Paris, le 29 mai 1913 a provoqué un véritable scandale. Dans le Sacre, Stravinski approfondit les éléments déjà expérimentés avec ses deux premiers ballets, L'Oiseau de feu et Petrouchka, soit le rythme et l'harmonie. L'un est constitué d'un dynamisme sans précédent, alors que l'autre repose en partie sur l'utilisation d'agrégats sonores. On considère aujourd'hui la partition de Stravinski comme une des œuvres les plus importantes du XXe siècle."