Accueil |

 

.

La musique electro - acoustique

1. Le synthétiseur

Un synthétiseur est un ordinateur, muni d'un clavier ( dont les touches pourraient être rondes ou carrées), et d'une carte son générant des sons synthétiques.
Le synthétiseur peut aussi servir de clavier maître, et donnant des informations à l'ordinateur, qui les fait passer par sa propre carte son
Les synthétiseurs sont tous au format MIDI, un format universel décidé en 1982;  dans un fichier midi, le son "11" est celui d'un piano. Il y a 128 sons MIDI.

Les instruments virtuels fonctionnent comme des synthétiseurs, mais une banque de sons (des samples) , installée sur l'ordinateur, permet d'entendre des sons réels à la place des sons synthétiques MIDI, de la même façon qu'on ferait une insertion d'images.
L'ancêtre des séqueceurs est le mellotron, utilisé par les Pink Floyd ; chaque touche donnait accès à une bande magnétique comportant 17 secondes de sons ( par exemple un bruit de mot, un hennissement de cheval)    

 

2. Les compositeurs de musique électro acoustique sont tous des scientiques, des techniciens.

Pierre Schaeffer "écrit" en 1948 Etude aux Chemins de Fer, pièce utilisant des sons enregistrés, non musicaux.
Dans les mêmes années, à Cologne ( Allemagne), on découvre la musique des synthétiseurs. Les musiciens produisent des "live electronis" en concert.

3. Les Ondes Martenot :


Instrument inventé en 1935 par Maurice Martenot ; cet instrument est monodique. La main gauche permet d'actionner des boutons qui modifient l'intensité, et ajoutent des effets au son.

4. Varèse : Poème électronique

le Poème Électronique (1957-1958) d'Edgar Varèse (1883-1965), interprété par 425 hauts-parleurs dans le pavillon Philips, lors de l'exposition universelle de Bruxelles en 1958, est une pièce d'environ huit minutes où se mettent en place des formes sonores, semblant suivre des vents aléatoires, des mariages entre sons électroniques purs et sons naturels divers, avec des percussions éparpillées, marchant parfois avec les autres voix, dont font partie les voix humaines. Ce morceau a été commandé au musicien Edgar Varèse, par deux architectes - Le Corbusier et Xenakis, pour le Pavillon Philips, construction éphémère de l'Exposition universelle de Bruxelles en 1958. Le pavillon a été démonté après l'exposition.

5. Messe pour le Temps Present

  Crée par Pierre Henry pour le chorégraphe Mauric Béjart : Messe pour le Temps présent ( à partir de 2' la danse, avant :interview) ;
 extrait 2 Jericho Jerk ( avec les effets de sons qui dégringolent)

extrait 3 Psyché rock : une musique bien connue pour ses cloches réutilisée dans 'Futurama'

 

6. Risset : le son qui monte indéfiniment:


L'effet repose sur le fait de jouer plusieurs sons simultanément ; leurs harmoniques et leurs fondamentales se confondent, l'ajout et le retrait progressif ddes sons donne cette impression de son qui ne s'arrête pas

7. Musique de film : Orange mécanique reprend le thème de Purcell ( compositeur baroque), Musique pour les Funérailles de la Reine Mary ; l'utilisation des sons électroniques le rend plus froid, plus inquiétant. Le réalisateur, Stanley Kubrick, avait demandé au groupe Pink Floyd d'utiliser leur musique "Atom Heart Mother" pour son film, mais ils ont refusé.

8. Dès les années 1970 les Pink Floyd utilisent la musique électro-acoustique ; le célèbre "Money" utilise des sons samplés ( caisse enregistreuse, monnaie ) dans l'introduction

_ Daft Punk : Get Lucky : modification de la voix 1.30 et 3


 

9. Acoustique ou synthétique : l'homme avec la machine

Miles Davis :


Le morceau Tutu, un succès planétaire de  1986 : à l'origine, Marcus Miller a été mandaté pour écrire de la musique pour le compte de Miles Davis ; il arrive en studio, pour faire écouter puis enregistrer sa musique par de vrais musiciens. Miles Davis utilisera les bandes telles quelles, et se contentera de poser sa trompette sur les sons non acoustiques. Le bassiste, Marcus Miller, ajoutera une deuxième ligne de basse réelle à celle qu'il avait écrite en MAO, le percussionniste Omar Hakim ajoutera des sons de percussions ( bongos, shakers...) pour rendre la batterie plus vivante, et le joueur de synthé Adam Holtz interviendra à son tour sur de courts passages, avec un son de "voix" au synthétiseur.

 

Daft Punk :

Le recours à un vocodeur modifie la voix.

 

9. Remarque :

Le Theremin imite très bien la voix ; il ne peut cependant pas l'imiter parfaitement par rapport à la respiration. De même, un son généré en MAO n'aura pas les mêmes nuances à l'attaque du son, et, s'il dure plus longtemps que sa version naturelle, peut déranger.  Exemple : un son de cloche qui dure 30 secondes sans s'éteindre peu à peu .


 

Des références vidéos :

1. L'orgue électronique, orgue Hammond est créé en 1935 : Deep Purple : Highway Star

2. La modification du son de l'orgue électronique par la " cabine Leslie"

3. L'ancêtre des séquenceurs : le Mellotron ( explication)  ; Mellotron 2

4. Maurice Béjart chorégraphe sur un morceau de Pierre Henry : Messe pour le temps présent (extrait 1) ; Psyché Rock (extrait 2) utilisé pour "Futurama"

5. Les Ondes Martenot :

_ présentation par Thomas Bloch
_ presentation par Monique Pierrot
_ morceau
_ Messiaen : Turangalila Symphonie
_ reference
_ Radio Head : How to disappear completely ( voir vers 2.20)
_ Yann Tiersen : Valse d'Amélie (nombreux instruments électriques)

 


 

Quelques photos

Phonographe Edison - Vocoder - synthétiseur moog actuel - synthétiseur Moog ancien - Mellotron - Pavillon Philips - Theremin - Cabine Leslie - Ondes Martenot _ magnétophone à bandes  
   
 
   
 
 
 

 

 

Pavillon Philips
Exposition universelle

Pavillon Philips sur le site de Le Corbusier