Mickael Jackson : They don't care about us ( vidéo)
Ibrahim Maalouf : We will always care about you

 

1. Introduction

_ Deux versions vidéos différentes : version Prison, version Brésil
_ l'accent est mis sur les images
_ la bande son est discrète

2. La bande son :

_ Introduction: des collages ( des samples) : des enfants prennent le refrain a capella, une femme appelle "Mickael, Mickael", un son de synthétiseur en glissando
_ Strophes "rythmiques": a cappella (càd sans accompagnement de sons musicaux) mais avec l'accompagnement de la BATUCADA ( groupe de percussions brésilien) ; la façon de chanter est rythmique, en mots brefs et incisifs (accusateurs), sur-articulée ( un peu comme un robot) ; la "mélodie" ressemble à une comptine enfantine


_ Refrain : il est très court, et revendique "They don't really care about us"

_ Strophes "mélodiques" : des phrases plus longues, plus mélodiques ( plus habituelles) ; un léger contrechant habille la strophe

_ Pont : le pont permet de couper avec la régularité strophes/refrain, de relancer la chanson ; il est en général court, l'harmonie change, et le texte apporte une idée nouvelle ou importante

_ la CODA : le volume sonore ( l'intensité) augmente d'un coup et non en crescendo, suite au coup de feu. Toute la bande son est plus forte : le chant, le contrechant, les cris ; un effet "arpeggiator" ( sorte de glissando vers le bas en notes très rapides) est utilisé en fin de section, et on retrouve la guitare électrique, instrument habituel du rock. La fin de la coda : guitare électrique et batucada. Il y a un procédé d' accumulation.

_ la Batucada joue un seul rythme ostinato, fort, appuyé, tout au long du morceau. Les temps 2 et 4 sont renforcés

_ le cri : joue le rôle d'un break ; rappelle aussi l'Afrique, dont la musique est faite d'abord de voix et de percussions, mais aussi un " cri du coeur" devant l'inégalité

_ le refrain est chanté en choeur d'hommesà l'unisson, même si on ne voit pas les chanteurs dans le clip

_ il y a deux passages en re-recording spécifique: Michael Jackson par dessus lui même avec des " ouh ouh", ainsi qu'une doublure sur le passage de Roosevelt, et une vois parlée sous le chant vers 4 minutes

3. Les images

_ Le thème général est celui de l'aide aux opprimés, aux délaissés, ici la population des favelas
_ la statue de Christ Rédempteur de Rio de Janeiro sur la hauteur du Corcovado, situe le lieu géographique, mais aussi la thématique : Mickael Jackson apparaît comme un sauveur dans la lumière, comme un guide spirituel ; il prend des attitudes christiques : apparition en haut de l'escalier dans une lumière diluée, bras ouverts en croix ( comme la statue) , chemise rouge déchirée.
_ la danse finale en cercle, dans laquelle il invite courtement un jeune garçon, fait penser à une danse africaine : Mickael Jackson a souffert comme d'autres noirs américains de la couleur de sa peau ( de plus il avait une maladie de peau, le vitiligo), et comme beaucoup d'artistes, était concerné par l'Afrique, pays d'origine des esclaves américains. Sa chanson "We are the world" a été le support d'une action d'aide à l'Afrique, au temps de la famine en Ethiopie.

 

4. Le Brésil

_ Lors du Traité de Tordesillas, le Portugal et l'Espagne se sont partagé l'Amérique du Sud.
_ l'Amérique du Sud a aussi été pays d'importation d'esclaves ; la population du Brésil, mélange d'autochtones, d'esclaves et d'immigrants blancs, est très métissée

5. Extraits de Textes complémentaires

Grâce à la popularité de leur musique et de leur art, et à l'école fondée par le groupe, le carnaval de la ville la plus noire du Brésil est devenu une sorte de "mouvement de libération" de la communauté noire locale et nationale. "Olodum était au départ uniquement un bloco du carnaval qui devait permettre aux habitants des quartiers [à majorité noire et pauvre] de Maciel et du Pelourinho de créer leur propre carnaval de rue. Finalement, les fondateurs et les artistes ont considéré qu'ils devaient aller plus loin. Nous, les Noirs, nous ne voulions pas seulement pouvoir danser dans la rue pour le carnaval. Nous souhaitions faire quelque chose pour notre communauté", raconte Nelsom Mendes, le directeur culturel du groupe. 

Le Brésil est le dernier grand pays avec une importante population noire à s'engager en faveur de cette communauté. La ville de Salvador est la seule ville du monde occidental où l'apartheid continue à sévir : les 83,3 % de Noirs et de métis sont exclus de la vie sociale, politique et économique par les 17,7 % de Blancs. C'est un processus de colonisation symbolique qui s'obstine à survivre", souligne le président d'Olodum, João Jorge Rodrigues.

http://www.planetpositive.org/v3/index.php?option=com_content&task=view&id=4549&Itemid=1

Salvador De Bahia : La ville est divisée entre sa partie haute, avec notamment le Pelourinho, et la partie basse la cidade baixaoù se trouvent la cathédrale (la première au Brésil) et les immeubles administratifs. 

La majorité de la population comporte une ascendance africaine, ce qui lui vaut le surnom de Rome noire, une culture africaine marquée (nourriture épicée et religion afro-brésilienne, le candomblé), des danses (axé et samba) et un carnaval coloré. Les conditions sanitaires ne sont pas correctes pour au moins un tiers d'entre eux.

Le carnaval de Salvador est le plus grand carnaval populaire de rue du monde 

la découverte du Brésil par Pedro Alvares Cabral en 1500 permettra aux Portugais de s'attribuer non seulement la partie orientale comme stipule le traité de Tordesillas, mais également de s'y développer, car les Espagnols n'avaient pas les moyens suffisants pour garantir le découpage de cette partie du continent américain.

6. Oeuvre comparée :

_ noter le rôle du mixage

_ le refrain est utilisé en citation complète

_ les éléments de structure se retrouvent aussi : accumulation, rythme ostinato, ambiance générale forte

 

Notes éparses :

Tous les habitants hommes ont un tambour, un instrument de percussion

          

VOCABULAIRE réuni :

Introduction ; Refrain ; Pont ; Coda

Break

Ostinato rythmique

contrechant

chant à l'unisson ; chant a cappella

re-recording

batucada

procédé d'accumulation

collage ; sample

utilisation de la MAO ( modification des sons par ordinateur)

  

http://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Frio.percuterreux.com%2Finstrus%2Frepique.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Frio.percuterreux.com%2Frepique-repinique.htm&h=500&w=380&tbnid=YY9q1vH1wso5ZM%3A&zoom=1&docid=BiOsWGb99m476M&ei=d_AHVe-3I8nVaoXrgvgM&tbm=isch&client=opera&iact=rc&uact=3&dur=304&page=1&start=0&ndsp=26&ved=0CEoQrQMwBw

 

Histoires drôles :

"il y a plusieurs styles de rock : le rock mountain, le hard rock...." Rocky Mountain = les Montagnes rocheuses

"Le refrain est joué avec des instruments à percussion"

"Pink Floyd est gun groupe de rock créé du temps du mur de Berlin, c'est pourquoi ils ont écrit "The Wall""

"dans un groupe de rock, il y a un ou plusieurs batteurs"